Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recette cookies de Noël double chocolat

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello tout le monde!

Ca y est, Noël, c'est dans moins d'un mois! Et en ce qui me concerne, cela me donne envie de faire des cookies, au plus grand bonheur de mon chéri qui adore ça, le gourmand lol! J'en ai donc refait pour la première fois ce week-end et j'ai eu envie de partager la recette avec vous!

Ingrédients (pour 15 à 20 cookies):

- 150g de beurre

- 200g de sucre

- 2 oeufs

- 325g de farine

- un peu de lait

- 200g de chocolat blanc

- 200g de chocolat noir

- 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille liquide

- Quelques noix concassées (facultatif)

Recette cookies de Noël double chocolat

1. Préchauffez votre four à 200°C

2. Fouettez ensemble le beurre fondu, le sucre et les oeufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse

3. Ajoutez la farine petit à petit

4. Si le mélange a l'air trop sec, n'hésitez pas à rajouter un peu de lait

5. Concassez le chocolat (et les noix si vous choisissez d'en mettre) en petits et/ou gros morceaux et rajoutez-les au mélange oeufs/sucre/beurre/farine

6. Avec des mains propres, prenez des petites boules et placez-les sur une lèchefrite recouverte de papier sulfurisé. Espacez bien les petites boules car elles s'étalent en cuisant

Recette cookies de Noël double chocolat
Recette cookies de Noël double chocolat

7. Placez la lèchefrite au four et laissez cuire les boules 10 à 12 minutes, mais pas plus! Les cookies auront l'air de ne pas encore être cuits, mais ne les laissez pas plus!

8. Laissez-les refroidir 25 minutes dans une assiette ou sur la lèchefrite. Il faut que les cookies soient durs à l'extérieur et tendres à l'intérieur

Recette cookies de Noël double chocolat
Recette cookies de Noël double chocolat
Recette cookies de Noël double chocolat

Les cookies sont prêts à être dégustés, miam!

Bon appétit!

Publié dans Cuisine

Partager cet article

Repost 0

Une matinée dans une école d'esthétique...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Salut mes jolies Coccinettes!

Comme vous le savez sans doute si vous suivez ce blog, j'ai passé un CAP d'esthéticienne en reconversion pro pendant l'année scolaire 2011-2012, à l'école Silvya Terrade de Lyon, j'avais 29 ans (j'en ai 34 maintenant).

J'étais dans une classe d'adultes qui étaient, comme moi, en reconversion (certaines étaient d'ailleurs en Fongecif). Nous n'avions que deux jours de cours par semaine: les lundis et les mardis. Contrairement aux jeunes élèves qui suivaient un cursus "normal" et qui avaient cours toute la semaine. Cet aménagement d'emploi du temps permettait à celles et à celui (nous avions un homme avec nous pour les cours de pratique, ça faisait bizarre) qui travaillaient de pouvoir garder leur activité professionnelle le restant de la semaine. Nous avons donc passé notre examen en accéléré, en 1 an.

Nos lundis étaient consacrés à nos cours de pratique (soins du visage, épilation, maquillage...) et les mardis, nous avions tous nos cours de théorie professionnelle (biologie de la peau, dessin, vente, cosmétologie...). Comme j'étais déjà titulaire d'un Baccalauréat Général Littéraire, j'étais dispensée des matières générales telles que l'anglais, l'histoire... Mon année m'a couté environ 3600 euros, avec la mallette de matériel incluse.

Allez, je vous emmène avec moi pour un cours de soin du visage. Désolée par avance pour la qualité de certaines des photos ci-dessous. Je les ai prises à l'époque de ma formation, ce qui veut dire que je n'avais pas de blog (j'étais donc assez inexpérimentée en photographie) et encore moins d'appareil photo Reflex...

L'école Silvya Terrade de Lyon...
L'école Silvya Terrade de Lyon...
L'école Silvya Terrade de Lyon...
L'école Silvya Terrade de Lyon...
L'école Silvya Terrade de Lyon...

L'école Silvya Terrade de Lyon...

8h: j'arrive à l'école, munie de mon sac et de ma valise (fournie par l'école) contenant tout mon matériel de pratique (serviettes, bols, coupelles, spatules...). Je regarde en passant (pour une énième fois) les panneaux d'affichage sur lesquels on peut voir le planning de journées de pratique à venir. Aujourd'hui, ce sera soin du visage le matin et épilation l'après-midi. Je regarde dans quelle salle de cours je dois me rendre, et je commence à monter les étages...

8h45: Début du cours. J'ai déjà préparé mon poste de travail avec ma binôme. Nous nous sommes changées et avons revêtu nos tenues de travail fournies également par l'école (legging violet, ballerines et T-Shirt blancs, tablier violet). Nous n'avons pas de casier car nous ne sommes à l'école que deux jours par semaine. Ce qui fait que notre classe est pas mal encombrée pendant nos jours de pratique, car toutes les filles viennent avec tout leur matériel.

La prof nous donne les consignes de la matinée. Elle nous explique que nous devons réaliser un soin pour peau grasse. Nous devons donc adapter les produits, les appareils et le modelage visage en fonction des particularités de ce type de peau.

Avant de pouvoir faire un modelage (massage) sur un vrai visage, on s'est d'abord entraînées sur des masques...
Avant de pouvoir faire un modelage (massage) sur un vrai visage, on s'est d'abord entraînées sur des masques...

Avant de pouvoir faire un modelage (massage) sur un vrai visage, on s'est d'abord entraînées sur des masques...

Poste de travail typique pendant un cours de soins du visage...

Poste de travail typique pendant un cours de soins du visage...

Dans un silence quasi religieux, nous commençons notre soin. Pendant la première partie de la matinée, je vais réaliser le soin sur ma binôme allongée tandis que je lui servirai à mon tour de modèle pour la seconde partie de la matinée. La prof passe dans les rangs pour observer tandis que nous exécutons nos gestes qui sont devenus quasi-automatiques. Elle nous prodigue des conseils lorsqu'il y en a besoin.

Nous commençons par l'étape de nettoyage qui comprend un démaquillage complet avec application d'une lotion suivi d'une épilation des sourcils à la pince à épiler puis par la pose d'un gommage enzymatique. En effet, il existe principalement deux types de gommages: mécaniques ou enzymatiques. Le premier (qui n'est absolument pas recommandé pour une peau grasse car il stimulerait trop les glandes qui produisent le sébum) contient des particules (noyaux d'abricots pulvérisés, pierre ponce pulvérisée, billes de collagène dures, graines de fraises ou de framboises....) qui agissent par frottement sur la peau.

Les gommages enzymatiques, quand à eux, sont moins agressifs pour les peaux grasses et sensibles. Il suffit de les laisser poser quelques minutes et de les retirer avec de l'eau. 

Une fois que la phase de nettoyage de la peau est terminé, nous utilisons le vapozone, qui est un appareil électrique chauffant qui permet d'effectuer une pulvérisation plus ou moins chaude de vapeur d'eau en présence d'ozone ou de vapeurs aromatiques. La sensation est très agréable! Cet appareil est utilisé pour un effet assainissant, émollient qui permettra d'ouvrir les ostias (pores) pour pouvoir ensuite enlever les comédons.

Le vapozone en action...

Le vapozone en action...

Après cela, j'utilise un autre appareil qui s'appelle "haute fréquence" en utilisant l'électrode champignon à vide partiel en mouvements lents de va et vient sur la peau du visage. Ce qui génère une action cicatrisante et bactéricide, parfait pour une peau grasse qui a tendance à être victime de petits boutons à cause de l'excès de sébum.

L'appareil à Haute Fréquence (l'électrode champignon se situe à gauche)

L'appareil à Haute Fréquence (l'électrode champignon se situe à gauche)

Ensuite, nous attaquons le modelage (massage esthétique) du visage. Pour une peau grasse, il n'y a pas beaucoup de techniques à mettre en oeuvre car on ne veut absolument pas stimuler la peau, au risque d'accélérer la production de sébum. Tout modelage du visage s'ouvre avec de grands mouvements généraux et agréables sur l'ensemble du visage. J'enchaîne ensuite avec le traitement du contour des yeux, des vibrations sur le décolleté et le visage puis un mouvement généralisant final. Un modelage complet s'effectue en 20 minutes. Mais comme on ne fait pas toutes les techniques avec une peau grasse, cela ne dure qu'une petite dizaine de minutes.

 

Après cela, nous posons le masque à l'aide d'un gros pinceau. Pour une peau grasse, on utilise évidemment un masque terreux. Ce type de masque est absorbant et permet donc une absorption efficace du sébum. La pose de masque doit être rapide, tout en étant précise et esthétique. La peau ne doit pas se voir en transparence, donc il faut appliquer en couche épaisse.

 

Après le masque, on applique une crème hydratante de base en mouvements gracieux sur le visage du modèle et enfin, le soin du visage est terminé!

 

10h15/20: Je nettoie mon poste de travail une dernière fois, j'enfile mon paréo de modèle et c'est au tour de mon binôme de me faire un soin jusqu'à midi!

 

PS: J'ai oublié de mentionner le fait qu'entre chaque étape du soin, chacune d'entre nous a vidé sa poubelle de table, a nettoyé ses coupelles et spatules et a aussi vidé l'eau du grand bol. Le poste du travail doit être impeccable tout au long du soin et les profs sont très à cheval là-dessus!

CONCLUSION

 Cela m'a fait vachement bizarre de me replonger dans mes souvenirs d'école d'esthétique et de piocher d'anciennes photos pour cet article! Désolée si j'emploie des termes parfois un peu compliqués à comprendre pour les non-initiés (ostias, hum...), mais je voulais vous retranscrire dans les moindres détails ce à quoi ressemblait mon cours de pratique de soin du visage...

J'ai beaucoup aimé cette formation, même s'il est dommage que les techniques utilisées en cours sont parfois vieilles et désuètes, encore de nos jours. Je m'explique. Par exemple, en maquillage beauté, on nous apprenait qu'il fallait ABSOLUMENT faire le maquillage des yeux et de la bouche soit dans les tons froids, soit dans les tons chauds. Mais en aucune façon on ne pouvait mélanger les deux. Or, à mon humble avis, un maquillage des yeux marron (ton chaud) se marie très bien avec une bouche rose pâle (ton froid)... Pareil pour les cours de manucure, on repoussait les cuticules avec des bâtons en buis alors qu'il existe maintenant des repoussoirs en métal bien plus efficaces et qui vont bien plus vite. Enfin, on utilisait également un autre appareil à pulvérisation (autre que le vapozone) et qui s'appelait le Lucas Championnière. Or, cet appareil n'est presque plus utilisé dans les instituts, de nos jours! A quoi cela sert-il donc d'apprendre à l'utiliser si on ne s'en servira pas plus tard, sur le marché du travail? En fait, voilà ce que je reproche à la formation "de base" d'esthéticienne: le fait que les cours soient les mêmes qui étaient donnés il y a 20 ou 30 ans en arrière! L'univers de l'esthétique évolue, mais ces évolutions ne se ressentent pas dans beaucoup d'écoles!

Mais en dehors de ça, j'ai tellement appris sur des sujets aussi divers que la biologie de la peau, la colorimétrie, la vente, la cosmétologie, le maquillage, le massage bien-être, un peu de myologie (apprentissage des muscles du corps humain)... Je ne regrette absolument pas cette formation, elle m'a d'ailleurs permis de travailler quelques mois dans une parfumerie/institut à Andrézieux-Bouthéon, ici dans la Loire, et ça a été une expérience tellement enrichissante!

 

Lorsque je travaillais à la parfumerie Passion Beauté, j'étais en charge du rayon de la marque Clinique, j'adore cette marque!

Lorsque je travaillais à la parfumerie Passion Beauté, j'étais en charge du rayon de la marque Clinique, j'adore cette marque!

Et vous, les filles, vous êtes ou vous avez été en école d'esthétique? Si oui, vous aimez ou vous avez aimé? Ou alors, est-ce que ça vous plairait de faire une formation d'esthéticienne? Si oui, pourquoi?

Publié dans Beauté

Partager cet article

Repost 0

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello les Girlz!

En août, j'ai eu 34 ans. J'arrive à la moitié de la trentaine et j'avoue que ça me fait réfléchir. Le temps passe si vite (je me souviens de mes 30 ans, j'ai l'impression que c'était hier) et je me rend de plus en plus compte que chaque seconde compte vraiment. J'ai donc eu envie de coucher sur le papier toutes les choses que j'ai envie de faire avant de mourir (le plus tard possible, hein!). Et il y avait 22 choses qui me sont venues à l'esprit. Cela me laisse donc quelques années pour toutes les réaliser. Va falloir que j'économise car beaucoup de ces choses coûtent de l'argent, pfff! Néanmoins, la plupart de ces activités restent accessibles à faire. Je ne voulais pas mettre un truc du genre: dormir dans un vrai igloo que j'ai réalisé moi-même en Laponie avec des pingouins comme voisins. Evidemment, ça ne doit pas être IMPOSSIBLE à faire ( y a des pingouins en Laponie??? Va falloir que je me renseigne, hum...), NEANMOINS, il y a de fortes chances à ce que ça ne se produise jamais. J'ai donc décidé d'être REALISTE (même si c'est moins fun, évidemment)!

Voilà!

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

Allez, welcome aboard et en avant avec cette liste!

1. Faire un sentier de GR (Grande Randonnée) de bout en bout

Avec mon chéri, on se fait régulièrement des randos organisées (donc balisées) vers chez nous, avec ravitaillements. En moyenne, on se fait des parcours allant de 15-16 km à 24-25 km. On adore ça. D'ailleurs, il y a quelques semaines, on en a faite une dans le Massif du Pilat, à Saint Julien Molin-Molette. La première de l'automne, après une longue pause estivale.

Evidemment, je suis consciente que de faire un GR d'un bout à l'autre n'est pas comme faire une petite rando dominicale d'une journée, il faut s'entraîner un minimum, à mon avis. Mais c'est un défi que j'aimerais relever.

Le sentier de GR que j'aimerais faire, d'ailleurs, est le GR3. Il part de La Baule et finit 1243 km plus loin à la source de la Loire, c'est-à-dire au Mont Gerbier de Jonc. En fait, il suit, grosso modo, le cours du plus long fleuve de France (La Loire, donc, hum...) et passe par Orléans, les châteaux de la Loire (Chambord, Amboise...) et descend vers le département de la Loire, vers là où on habite avec Julien, de la Haute-Loire (le Puy-en-Velay) et finit par l'Ardèche, donc...

Je rêve de faire ce sentier de GR, mais bon, 1243 km de marche, ça ne s'improvise pas, c'est sûr. Déjà, il faut du temps. Car à raison de marcher 20-25 km par jour, il nous faudrait environ 50 JOURS (!!!!!!!) pour boucler le chemin. 50 jours de vacances, c'est difficile à prendre, à moins d'être prof, chose que je ne suis pas. Donc, voilà, à méditer...

2. Faire un tour en hélicoptère

Et pas pour une urgence médicale, hein!

3. Me faire une journée spéciale Star Wars

En bref, consacrer une journée entière à regarder les sept films relatant les aventures d'Anakin Skywalker et de ses enfants (et même petits-enfants dans le septième opus, Le Réveil de la Force!). Commencer à regarder vers 7h30 du mat et finir en fin de soirée. En résumé, un marathon Starwarsien (ça existe, ce mot???). A faire, évidemment, un dimanche de pluie pendant l'hiver, bien au chaud sous sa couette, et en se gavant de cookies faits maison (of course)!

4. Jeter une bouteille à la mer, avec un message dedans

C'est tellement romantique, vous ne trouvez pas? Cela me fait penser au beau film d'amour Message in a Bottle, avec Kevin Costner et Robin Wright. Evidemment, je suis déjà en couple, donc je ne risque pas d'écrire une missive sentimentale! Mais pourquoi pas une petite lettre dans laquelle j'explique en bref qui je suis, d'où j'écris et voir ou les courants maritimes emporteront la bouteille...

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

5. Courir AU MOINS deux semi-marathons

J'adore courir, comme vous le savez si vous me lisez depuis un certain temps. Je cours, en moyenne, deux à trois fois par semaine pendant 40 min-1h. J'ai déjà couru quelques courses officielles, dont la plus longue était un 10.6 km à Bonson (Loire) l'an dernier, en 2015. Je l'ai bouclée en 1h10.

Bref, j'aimerais me frotter à de plus grosses distances. Mais pour cela, il faudrait que je m'entraîne plus sérieusement. Car, voyez-vous, je suis une runneuse fainéante (oui, oui, ça existe!!!). En gros, je ne fais pas mes entraînements de fractionnés, de course en côte, de gainage... et je rechigne à faire des étirements et des échauffements. Mais je pense qu'il va falloir que je me mette sérieusement à tout ça pour m'améliorer. Car l'endurance est là, pas de souci. Mais la vitesse, bof...

Donc, voilà, au moins deux semis avant de mourir. C'est jouable, je pense, mais il va falloir que je me donne un gros coup de pied au derrière!

6. Voir un concert de Coldplay et un autre de Bruno Mars

Oh my God, I think Chris Martin is so, so sexy! Franchement, la musique du groupe Coldplay me transcende, j'adore! Et la chanson "Just the Way You Are" de Bruno Mars me fait fondre, littéralement!

"I Hear Jerusalem bells a-ringing

Roman cavalry choirs are singing

Be my mirror, my sword and shield

My missionaries in a foreign field

For some reason I can't explain

Once you'd gone there was never

Never an honest world

And that was when I ruled the world.."

7. Ecrire un livre (et le publier?)

J'adore écrire, depuis que je suis ado. Je me souviens d'un été, je devais avoir 13 ou 14 ans, j'étais allongée sur une plage au sud de Barcelone (mes parents avaient loué un bungalow en bord de mer, dans un camping qui s'appelait "La Ballena Alegre"). J'ai eu soudainement l'inspiration d'un roman (un peu mièvre, on peut le dire, oui, oui!) qui parlait d'un jeune fille franco-américaine (comme moi, on ne va jamais chercher l'inspiration bien loin!) appelée Tamara Andrews. Après le divorce de ses parents, elle est envoyée chez une tante vivant à New-York. Elle y tombe amoureuse d'un beau jeune homme américain (je ne me souviens absolument plus du nom que je lui avais donné!), mais découvre peu après que sa famille est frappée d'une malédiction et que les hommes de qui les femmes de la famille tombent amoureuses meurent très vite. Evidemment, pour donner raison à cette malédiction, le jeune homme meurt et la pauvre Tamara, retournée en France, se jette du haut d'une falaise à Etretat, en Normandie. J'avais appelé ce roman "De Vie à Trépas". Je n'ai pas gardé le cahier bleu dans lequel j'avais écrit cette histoire, dommage!

Bref, pas de la grande littérature, mais bon, j'étais une adolescente très fleur bleue! Mais j'ai une idée de roman qui me trotte dans la tête depuis un petit moment. J'ai même commencé à l'écrire, mais je n'ai pas trouvé le temps de le poursuivre. Je peux vous dire que ça parle de magie et ça se passe dans la Loire (où je vis, comme j'ai dit précédemment, on ne va jamais chercher l'inspiration bien loin!)

8. Faire un saut en parachute

J'aime les sensations fortes. J'adore l'adrénaline et j'ai vraiment envie de tenter cette expérience!

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

9. Faire un tour en moto

Pas en la conduisant, bien entendu! De toute façon, je n'ai pas le permis moto, et ne compte pas du tout le passer! En effet, j'ai assez GALERE pour avoir le permis voiture (bien que je l'ai eu du premier coup)!!!

Bref, faire un tour en moto en tant que passagère! Il se trouve que le papa de mon chéri a une moto et il m'a dit qu'il m'emmènerait faire un tour un jour, chouette!

10. Me mettre à la boxe

Je cours régulièrement, et ça me défoule déjà pas mal. Mais je constate depuis quelques temps que j'ai besoin d'un autre défouloir. J'en reviens encore à l'adrénaline: je commence à avoir besoin d'un sport qui m'en procure plus que la course à pied. Je pense peut-être m'inscrire à des cours de boxe en septembre, à la MJC de Saint-Just Saint-Rambert, la commune où je vis dans la Loire, on verra...

11. Louer un camping-car et partir sur les routes du Tour de France pendant 3 semaines

Si vous suivez mon blog, vous savez sans doute que je suis une mordue du Tour de France, j'adoooore cette épreuve sportive! Et mon chouchou du peloton depuis des années, c'est Thomas Voeckler! D'ailleurs, le 16 juillet dernier, mon chéri et moi sommes allés voir le Tour passer dans l'Isère, pas loin d'Hauterives. Et en 2017, on ira le voir passer au Puy-en-Velay, vu que ce n'est qu'à 1h15 de route de chez nous.

Mais j'aimerais être dans cette ambiance du Tour pendant les 3 semaines qu'il dure, en louant un camping car et en nous déplaçant en même temps que le peloton. L'idée serait d'aller chaque jour sur la route qu'empruntent les coureurs, et d'ainsi les voir passer tous les jours. Et d'en profiter pour visiter des monuments aux alentours. C'est l'un de mes plus grands rêves!

12. Faire du cerf-volant

Shame on me, je n'en ai JAMAIS fait de ma vie!!! Il faut que je me rattrape!

13. Voir un match Barça-Real Madrid au Camp Nou

Ahhhh, le fameux Clasico espagnol! Pour cette saison, le match va bientôt avoir lieu, le 3 décembre! L'ambiance doit être complètement magique! Je ne suis pas très foot en général, même si mon homme est un grand fan des Verts et va voir régulièrement voir leur match au stade Geoffroy Guichard.

Mais j'avoue que je suis une supportrice des "Blaugrana", j'ai même visité le stade de Camp Nou à Barcelone deux fois déjà! J'ai l'écharpe officielle de l'équipe ainsi que le magnet de l'équipe sur mon réfrigérateur! Le stade est absolument grandiose, c'est le plus grand d'Europe, avec presque 100 000 places! On s'y sent, d'ailleurs, très petits!

Bref, mon chéri et moi avons décidé qu'on irait un jour voir ce match mythique dans ce stade tout aussi mythique!

Barça, Barça, Baaaarça!

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

14. Apprendre le russe (pour de bon!)

J'adore cette langue, je la trouve absolument magnifique. J'en suis tombée amoureuse au lycée, j'ai fait un an de russe en seconde, mais je n'ai pas continué car j'ai changé de voie scolaire après cette année-là (pas 1962, hein!). Je ne rentrerai pas dans les détails de ce que j'ai fait après cette seconde générale dans cet article, mais il faudra que je vous en parle un jour, c'est sûr! Disons que j'ai un parcours scolaire assez atypique et en dents de scie... Bref, je me suis remise à l'apprentissage de la langue russe par moi-même des années après. Mais bon, c'est dur d'apprendre une langue toute seule! Et pourtant, je pense avoir des facilités d'apprentissage de langues étrangères, je retiens vite. Mais je commence, je suis motivée, et au bout de deux-trois semaines, j'ai la flemme et j'arrête! 

Nombre de fois j'ai commencé et arrêté avec l'apprentissage du russe! Il va donc falloir que je m'y mette un jour assidûment!

15. Aller en Russie!

Ben oui, il n'y a pas que la langue qui m'attire, il y a aussi le pays et la culture! Je rêve de visiter Saint-Pétersbourg, Moscou et de Moscou justement, prendre le train transsibérien et aller jusqu'au Lac Baïkal, en Sibérie du sud.

Bien entendu, il y TELLEMENT d'autres endroits dans le monde que j'aimerais visiter, mais ça, c'est THE voyage de mes rêves!

16. Faire du cheval sur une plage

J'ai déjà fait du cheval, mais jamais en bord de mer, donc à faire...

17. Célébrer le Nouvel An sur Times Square, à New-York

Il doit y avoir une ambiance juste "ouffissime"!

18. Me faire un deuxième tatouage!

Car oui, j'en ai déjà un! Je vous en parlerai dans un futur article, d'ailleurs. Mais en attendant, j'aimerais me faire le tatouage de Rihanna (voir la photo ci-dessous), celui, donc, où il y a une pluie d'étoiles qui tombe de la nuque jusque sur le haut du dos. Je le trouve très fin et juste magnifique!

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

19. Passer une journée entière dans un SPA de luxe

Et faire la totale, massages, soin du visage, jacuzzi, sauna, hammam, enveloppement aux algues ou au chocolat ou à la boue... Bref, tout, tout, tout! Et tant pis si je dépense 500 ou 600 euros, je le ferai un jour!

20. Visiter Paris comme il faut

L'idée serait de prendre une semaine entière (voire deux puisque la capitale est immense!) et de visiter un maximum de musées et de lieux touristiques. Je ne connais que très peu Paris (même si je suis allée voir quelques petites choses quand j'ai travaillé à Disneyland Paris il y a quelques années) et j'aimerais visiter des musées tels que le Louvre (of course!), le musée du quai Branly, le musée d'Orsay, le musée Grévin ou encore le musée du parfum...

21. Développer ce blog

Je suis contente car il y a quelques mois, j'ai été contactée par une journaliste de la chaîne M6 concernant mon article sur le fait que je ne veux pas avoir d'enfants. Elle me disait qu'elle avait adoré cet article et qu'elle souhaitait me faire intervenir dans un reportage sur les couples, comme Julien et moi, qui ne veulent pas avoir d'enfants. Bon, je n'étais pas intéressée car je n'avais pas envie d'être exposée comme ça à ce sujet-là, mais j'étais contente d'avoir tapé dans l'oeil d'une vraie journaliste!

Et il y a deux semaines environ, une agence qui met en lien blogueurs et marques m'a averti qu'ils avaient créé mon profil sur leur site, j'étais fière!

Evidemment, ce n'est que le début (un tout petit début, même!), mais quand même, cela me donne envie d'encore plus m'investir dans ce blog. Et peut-être qu'un jour, je pourrai vivre de ma passion, who knows?

22. Etre heureuse en couple et m'éclater avec mon chéri

Et ça semble être bien parti! Cela va bientôt faire trois ans qu'on est ensemble et on est "comme cul et chemise", on adore passer du temps ensemble! Je ne vois pas ma vie sans lui, il est mon rayon de soleil! Je l'aime tellement, tellement fort et ce qui est génial, c'est que c'est réciproque! On s'entend tellement bien!

Ma Bucket List des 22 choses que j'aimerais faire avant de mourir...

Voilà pour cette Bucket List! J'espère qu'elle vous aura plu! Passez un bon début de semaine et à bientôt, mes jolies Coccinettes!

Et vous, quelle est votre liste de choses que vous rêvez de faire? N'hésitez-pas à m'en faire part en commentaire!

 

Publié dans Lifestyle

Partager cet article

Repost 0

What I love doing these days (3)...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Coucou tout le monde!

Dernière ligne droite avant Noël et la période des Fêtes de fin d'année! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'ai hâte de pouvoir mettre mon sapin et le décorer, mettre des chansons de Noël américaines (Rudolph The red-Nosed Reindeer est ma préférée avec Silent Night), faire des cookies et les manger, bien emmitouflée dans un plaid, en regardant des films de Noël (américains, of course!).

Mais en attendant cette période bénie et attendue avec impatience, je vais vous dévoiler trois choses que j'aime faire en ce moment, en cette période pré-Noël.

Tout d'abord, j'ai commandé il y a quelques semaines le livre des youtubeuses Caroline et Safia: "The Book" et j'ai commencé à le lire il y a quelques jours. Alors, évidemment, ce livre est sorti en librairie le 20 avril dernier, donc, oui, je suis (un peu, hum!) en retard pour en parler. Certes, mais comme c'est ce que je suis en train de lire en ce moment, j'ai pensé vous en parler quand même dans cet article...

Pour la petite histoire, Caroline (la blonde) et Safia (la brune) sont deux jeunes femmes d'environ 25 ans qui se sont rencontrées il y a dix ans sur les bancs de l'école. Elles sont devenues amies et il y a trois ans, elle ont créé une chaîne Youtube appelée Caroline et Safia (en toute simplicité, hein!). J'ai commencé à suivre leur chaîne depuis début 2015. J'appréciais beaucoup les vidéos qu'elles faisaient ensembles, elles avaient l'air d'avoir une belle complicité. Jusqu'à début avril de cette année (2016, donc!) où elles se séparent, mais violemment. Quand j'ai regardé la vidéo "Besoin de vous parler" postée par Caroline, j'étais sous le choc! Elle y annonce, en pleurs et avec la voix qui tremble, qu'elle et Safia ne posteront plus de vidéos ensemble sur la chaîne et que Safia a même créé sa propre chaîne de son côté (que je regarde aujourd'hui, d'ailleurs). Après cela, les deux se sont vraiment méchamment clashées sur Snapchat. Bref, gros divorce, et pas à l'amiable! Ce qui m'a embêté (je ne vais pas dire que j'étais triste, il y a des choses plus graves sur terre tout de même!) puisque j'aimais bien l'amitié et l'énergie positive qu'elles affichaient dans leurs vidéos. Enfin bon, c'est la vie, ça arrive, c'est juste dommage que ça se soit terminé ainsi! Je pense qu'elles auraient pu tout de même se séparer sur de meilleurs termes. Depuis, je suis leurs chaînes respectives, sans préférence particulière, et que j'ai beaucoup de plaisir à regarder.

Le problème, c'est que le bouquin qu'elles avaient écrit ensemble quelques mois plus tôt devait sortir environ deux semaines après leur violente dispute digitale. Qu'à cela ne tienne, le livre est sorti et elles sont chacune allées faire des dédicaces de leur côté, aux quatre coins de la France. Je dirais donc que ce livre est un peu la conclusion de leur collaboration "youtubesque"...

What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...

Pour parler du livre en lui-même, il est divisé en deux parties: la première intitulée "L'âme" et la seconde intitulée "...et le corps".

Cette première partie, intitulé "L'âme" donc, traite plus de développement personnel, je trouve. On y trouve des conseils pour rester positif en toutes circonstances, pour avoir confiance en soi... mais aussi pour bien méditer ou se relaxer.

La seconde (que j'ai préféré) parle sport, beauté et nutrition. Evidemment, j'ai juste survolé la partie beauté. Ayant un diplôme d'esthéticienne, je pense en savoir suffisamment à ce sujet! Néanmoins, les petites recettes beauté faites-maison qu'elles partagent sont appréciables, comme le "masque visage ultra nourrisant" à base de banane et d'avocat. Elles donnent également quelques conseils judicieux sur l'entretien des cheveux que je pense tester prochainement car mes cheveux sont secs, secs, secs (snif!).

La partie sport est intéressante, les deux (ex) amies y dévoilent des exercices assez simples pour se muscler les bras et les abdos que je connaissais pas et que j'ai hâte de mettre en pratique ces prochains jours, comme le "Russian Twist" ou le "tirage menton avec haltères" (pour les bras). Elles y parlent aussi d'autres disciplines sportives comme la danse, le running ou l'accro-yoga. Perso, le yoga me tente bien, mais pas l'accro-yoga car je n'ai pas envie de devoir me transformer en véritable gymnaste pour faire du sport!

Et enfin, la partie nutrition! Il y a un chapitre où elles décryptent les grands groupes alimentaires comme les protéines, les féculents, les légumes, les produits laitiers... Je trouve que ce court chapitre n'est pas assez complet, il aurait pu être plus détaillé. Et elles affichent leur parti pris de végétariennes consommant pas ou moins de viande et de produits laitiers. Et je ne suis pas d'accord avec ça. Je regardais il y a environ deux semaines une émission dans laquelle le fameux Michel Cymes avait été invité et il y expliquait qu'il n'y avait aucune contre-indication à manger de la viande ou des produits laitiers ( en se modérant un peu quand même: genre, ne pas manger de la viande rouge à chaque repas, of course!)! Alors, à choisir entre un éminent médecin et des youtubeuses, hum, mon choix est vite fait! Je pense que Caroline et Safia auraient dû rester neutres dans ce petit chapitre car chacun est libre de faire comme il veut. Elles n'expliquent pas, par exemple, que la viande contient TOUS les acides aminés nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme, ET PAS les protéines végétales (lentilles, quinoa...), SAUF le soja (qui contient tous ces acides aminés!). Donc, si on est végétarien, il faut mélanger les légumineuses entre elles (genre lentilles-quinoa ou semoule-pois chiches) pour arriver au même taux d'acides aminés que la viande, et ça demande de l'expérience! Et au final, si on ne le sait pas, le risque, c'est d'être carencé en acides aminés!

Sinon, à part ça, la partie nutrition est pas mal, avec la présentation de certains super-aliments que je compte tester également, des recettes healthy qui ont l'air intéressantes et qui donnent envie, mais surtout une partie sur l'alimentation bio que j'ai bien aimé, avec tous les endroits où on peut en trouver, comme les AMAP, il faudra que je regarde tout ça de plus près!

What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...

En conclusion, je ne regrette vraiment pas d'avoir acheté ce livre. C'est 222 pages de conseils sympas, de très jolies photos soignées et originales ainsi qu'une bonne qualité de papier. Ce n'est pas un livre bas de gamme du tout! La disposition des textes, l'agencement des photos, tout est clair et agréable. Une bonne lecture, pleine d'anecdotes sur leur vie, sur leurs voyages, ce qui rend la lecture plus vivante! Bref, un "must-read"!

La deuxième chose que j'aime faire en ce moment, c'est du pain! J'ai d'ailleurs publié ma recette du pain facile à faire et sans machine il y a quelques semaines, n'hésitez-pas à aller voir dans la section "cuisine" de ce blog!

Je m'y suis mise l'été dernier après deux évènements déclencheurs, à savoir les attentats de Nice et de Saint-Etienne du Rouvray. En effet, les mois et les années passent et des attentats horribles ont lieu. Celui du 13 novembre m'avait déjà marqué au fer rouge car c'était une attaque contre notre mode de vie et notre culture. Mais ceux de Nice et de Saint-Etienne du Rouvray ont fini de me traumatiser. Franchement, comment peut-on foncer dans une foule compacte avec un camion en fauchant au passage des personnes âgées, des parents et surtout, DES ENFANTS? Des personnes venues s'amuser et passer un bon moment en regardant un feu d'artifice! Et comment peut-on aller égorger un prêtre pacifique dans son église pendant la messe, devant témoins? Je suis chrétienne, protestante certes et non catholique, mais ce dernier meurtre m'a vraiment et particulièrement rempli d'horreur. Jusqu'où la barbarie et l'ignorance iront-elles, je vous le demande!

Face à cela, je me suis sentie tellement impuissante qu'à part mes prières (que je fais quotidiennement), j'ai décidé de faire du pain. Cela peut paraître un peu ridicule, j'en ai conscience, mais c'était une façon pour moi de créer quelque chose face à l'horreur de la mort injuste. Une façon pour moi d'exorciser ces images horribles diffusées dans les médias en réalisant quelque chose de sain. Et depuis cet été, j'ai continué à en faire régulièrement. Je trouve qu'il y a quelque chose d'apaisant et de généreux à faire du pain. J'oublie mes soucis en faisant du pain, c'est un sentiment que je ne saurais décrire. Récemment, j'ai acheté un livre sur des recettes de pains différents et de viennoiseries et j'ai l'intention de les mettre en oeuvre très prochainement!

What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...
What I love doing these days (3)...

Et enfin, la dernière chose que j'aime faire en ce moment, c'est d'écrire des lettres! Et oui, je me suis inscrite à IPF, International Pen Friends. Cet organisme a été fondé en 1967 et compte plus de 300 000 membres de 8 à 80 ans dans 192 pays. Il est reconnu aujourd'hui comme étant le plus grand club de correspondance au monde (rien que ça!).

Fin août, donc, j'ai payé 24 euros sur leur site et je me suis inscrite en ligne comme membre. Lors de l'inscription, ils vous demandent de cocher les pays dans lesquels vous souhaiteriez avoir des correspondants. Vous avez également le choix de ne choisir que des femmes, que des hommes ou un mélange des deux comme correspondants. J'ai choisi de n'avoir que des correspondantes!

Un mois après, j'ai reçu une liste de 14 noms, ma liste de correspondantes! Mais pendant un an, IPF transmet également votre nom à 14 autres personnes. Donc, en tout, vous avez POTENTIELLEMENT 28 correspondants! Je dis bien potentiellement car il arrive que les personnes à qui vous écrivez ne vous répondent pas! Bon, on ne va pas leur jeter la pierre, peut-être qu'elles ont des problèmes, qu'elles ont beaucoup de travail, etc... Mais d'autres répondent, et c'est génial! Et, de temps en temps, vous avez la surprise de recevoir des courriers de personnes qui ne figuraient pas sur votre liste, mais vous figuriez sur la leur!

Sur ma liste, il y avait des filles vivant en Angleterre, en Ecosse, en Australie, en Finlande, à Malte, aux Etats-Unis et en Allemagne! Et j'ai aussi reçu des courriers d'autres personnes vivant au Canada!

 

What I love doing these days (3)...

Pourquoi je m'y suis inscrite? Pour deux raisons, je dirais. Déjà pour élargir mon cercle de connaissances (peut-être amies par la suite, who knows?) dans des pays différents. Je trouve qu'il est intéressant de s'ouvrir à d'autres cultures, d'autres façons d'appréhender les choses... C'est toujours intéressant d'échanger avec des personnes qui ont grandi autre part, qui ont été éduquées différemment.

Et puis, à l'ère du digital, du numérique, des SMS et des e-mails à tout-va, je trouve qu'on perd carrément l'authenticité d'une bonne vieille lettre manuscrite! Le plaisir que j'éprouve en recevant une lettre d'un pays étranger est indescriptible, surtout quand je l'ouvre et que j'y trouve des photos, des recettes, des jolies cartes postales... On sent que la personne y a mis du temps et son coeur, et ça fait tellement plaisir! Evidemment, il faut être patient et attendre (contrairement à un e-mail qui est instantané), mais je trouve que c'est ce qui fait le charme de ce genre de correspondance. La frustration engendrée par l'attente du courrier tant attendu permet de mieux l'apprécier quand il arrive enfin!

Bref, je ne regrette absolument pas de m'être inscrite à IPF, c'est une belle expérience qui ne fait que débuter!!!

Voilà, j'espère que cet article vous a plu! N'hésitez-pas à me dire en commentaire si vous avez lu le livre de Caroline et Safia et si oui, s'il vous a plu. Ou à me dire si vous aussi, vous entretenez des correspondances épistolaires avec famille, amis, ou personnes que vous ne connaissiez pas au départ. Ou à me faire part de recettes de pain sympas!

A bientôt!

Publié dans Lifestyle

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>