Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une après-midi sur la route du Tour de France...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello tout le monde!

J'espère que vous allez toutes et tous bien! Petit retour sur ma journée du 16 juillet dernier. J'avoue que cette journée a vraiment été super! On a vu le Tour de France passer, on a visité le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives et on est allés se faire un bon Flunch à Givors sur la route du retour. Soit dit en passant, j'aime bien Flunch. Evidemment, ce n'est pas du Paul Bocuse, hein, mais le rapport qualité-prix est tout à fait correct. Bref, je pense qu'il faut savoir rester simple dans la vie, et avoir des plaisirs simples également.

Mais mon article d'aujourd'hui sera consacré à cette compétition sportive mythique que j'aime tellement depuis de nombreuses années, j'ai nommé le Tour de France! Comme je l'expliquais dans un précédent article, c'est à la fin du Tour 2003 que j'ai vraiment commencé à m'intéresser à cette épreuve sportive annuelle. Je vous expliquais aussi que j'admire beaucoup le cycliste français Thomas Voeckler.

D'ailleurs, pour la petite histoire, j'ai essayé DEUX FOIS d'avoir un autographe de Thomas Voeckler! La première fois, c'est lors d'une arrivée du Tour à Lyon en 2013. C'était un samedi et après le travail (je travaillais en tant que télé-enquêtrice à l'institut de sondages SOFRES à l'époque), je m'étais rendue sur la ligne d'arrivée à Gerland, accompagnée de deux collègues. Lorsque le peloton est arrivé, je me suis vite rendue compte de mon erreur. Car les cyclistes filaient vite vers leurs cars respectifs. C'est ainsi que j'ai aperçu Thomas qui s'est rapidement dirigé plus loin le car vert de la Team Europcar. Je me suis donc frayée un chemin à travers la foule vers le car garé environ 300-400 mètres plus loin. Je suis finalement arrivée en vue du car, juste pour voir Thomas monter dans celui-ci. Il n'allait plus en ressortir. La rage!!! Et pourtant, j'ai bien fait le pied de grue devant pendant un long moment. J'ai d'ailleurs réussi à obtenir un autographe de Jean-René Bernaudeau et filmer une interview de Pierre Rolland... C'était pas mal, mais ce n'était pas exactement ce que j'étais venue chercher...

En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...

En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...

Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...
Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...

Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...

La seconde fois que j'ai tenté d'avoir un autographe de Thomas Voeckler, c'était l'année suivante, en 2014, lors de l'arrivée du Tour à Saint-Etienne pour la 12ème étape. Cette fois-ci, j'avais bien calculé mon coup et je n'étais pas restée sur la ligne d'arrivée, je me suis donc postée au car de la Team Europcar directement. Il faisait très beau et très chaud ce jour-là. J'ai attendu un très long moment devant le car, puis les cyclistes sont arrivés. J'ai vu Thomas arriver au car, visage fermé, il devait être épuisé. Il venait de faire plus de 180 km sous une chaleur écrasante. Il ne s'est pas attardé: il a posé son vélo et il est monté direct dans le car. Je ne suis pas trop du genre à interpeller, je n'aime pas déranger. J'étais donc très, très, très déçue... Mais bon, "c'est le jeu, ma pauvre Lucette!". Après ces deux expériences décevantes, j'ai décidé que je ne courrais plus après les autographes, que je ne me prendrai plus la tête à l'avenir et que je profiterai du Tour comme je pourrai...

 

Néanmoins, si tu lis cet article un jour, Thomas, pense à moi hi, hi, hi!!!

 

En tout cas, pour revenir à cette journée du 16 juillet dernier, nous sommes arrivés vers 11h30 sur la route qu'allait emprunter le peloton en sens inverse. Nous pouvions encore circuler sur cette route, elle allait être bouclée vers midi. Nous avons fait quelques kilomètres pour trouver une bonne place et nous sommes arrivés sur ce rond-point sur la très petite commune de Primarette en Isère.

Nous nous sommes arrêtés sur le parking d'un petit restaurant appelé l'Auberge Gourmande où devaient manger Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, et l'imitateur Laurent Gerra quelques heures plus tard, mais ça, nous ne le savions pas encore! Bref, nous avons mangé nos sandwichs et, environ une heure après, la caravane du Tour arrivait... Voici quelques photos...

 

 

J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!

J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!

Après le passage de la Caravane, une longue attente d'environ 1h30 nous attendait avant que les premiers échappés (au nombre de quatre ce jour-là) n'arrivent vers nous. Nous étions situés à la moitié de l'étape, à peu près. Nous avons fait la connaissance d'Yvan et sa mère Jacqueline, qui habitaient à 800 mètres du rond-point où nous nous trouvions. Notre conversation a vite tourné autour des voyages, l'un de nos sujets de conversation préférés. C'est ça, la beauté du Tour: les jolies rencontres fortuites que l'on fait sur le bord de la route...

Au bout d'environ 1h30, donc, les quatre échappés sont enfin arrivés... Voici quelques photos...

 

Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...
Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...
Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...

Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...

Et enfin, après trois ou quatre minutes d'attente supplémentaires, le peloton!!! A la vitesse où ils allaient, j'étais contente d'avoir ce superbe appareil photo reflex (offert par mon chéri, il me gâte!) avec le "mode rafale". J'ai donc littéralement "mitraillé" les coureurs avec mon Nikon 3100!

Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...

Et voilà, trois heures d'attente pour 30 secondes de bonheur, le Tour se mérite! Mais c'était génial, on n'a absolument pas regretté d'avoir fait le sacrifice de quelques heures, avec mon chéri! On compte faire ça chaque année, aller voir le Tour quand il passe dans la région et en profiter pour visiter un monument à proximité. Cette année, ç'aura été le Palais Idéal du Facteur Cheval. J'ai d'ailleurs rédigé un article sur cette visite, je vous mets le lien, n'hésitez-pas à cliquer dessus, ça vaut le détour!

 

http://coccinelle-de-la-beaute.over-blog.com/2016/07/visite-du-palais-ideal-du-facteur-cheval-dans-la-drome.html

 

Et vous, avez-vous déjà été voir le Tour de France et où?

Visite du Palais Idéal du facteur Cheval dans la Drôme...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

"En 1956, j'ai visité le Palais Idéal du Facteur Cheval

à Hauterives dans la Drôme.

J'y suis retournée plusieurs fois.

C'est à peu près à ce moment-là

que j'ai rencontré Jean Tinguely.

Je me rappelle lui avoir dit un jour

que je connaissais un sculpteur bien plus grand que lui.

Comment s'appelle-t-il, m'a-t-il demandé?

Le facteur Cheval ai-je répondu"

C'est ainsi que la célèbre Niki de Saint-Phalle, peintre, plasticienne, sculptrice franco-américaine à évoqué ce monument drômois. Au passage, d'ailleurs, j'adore le style très coloré et joyeux de Niki de Saint-Phalle, j'avais étudié ses oeuvres lors de mes cours d'art plastique au lycée. Ce serait trop long de parler de son oeuvre, et, de toute façon, ce n'est pas le but de cet article. Je vous invite donc à aller vous documenter sur internet si ça vous intéresse, ça vaut le détour...

Le samedi 16 juillet, donc, nous avons décidé, avec mon chéri, d'aller voir le Tour de France passer à côté d'Hauterives (je ferai d'ailleurs un article là-dessus très prochainement), puis d'aller visiter ce Palais Idéal. Après l'actualité particulièrement pesante des jours précédents, on avait besoin de se changer un peu les idées et de s'évader un peu l'espace d'une journée... J'ai d'ailleurs une pensée pour toutes les familles des victimes qui doivent vivre un véritable cauchemar en ce moment... RIP à toutes ces personnes innocentes qui ont perdu la vie si injustement à Nice...

Visite du Palais Idéal du facteur Cheval dans la Drôme...

Nous sommes donc arrivés vers 15h30-16h à ce monument, après que le peloton du Tour de France soit passé. Lorsque j'ai posé mes yeux pour la première fois sur cet édifice extraordinaire (sur la façade nord plus précisément), j'ai instantanément pensé à l'église de la Sagrada Familia de Gaudi (surtout la Façade de la Nativité) à Barcelone: même architecture foisonnante, luxuriante et très chargée... 

 

Façade nord...
Façade nord...

Façade nord...

L'histoire de cet édifice est, elle aussi, assez extraordinaire également. C'est l'histoire d'un homme, Joseph Ferdinand Cheval. Celui-ci naît en 1936 dans une famille (assez pauvre) de petits cultivateurs de la Drôme. Il se marie à une lingère et devient boulanger pendant douze ans. Métier qu'il abandonne à la mort de son premier fils. Après avoir travaillé un temps comme ouvrier agricole, il se présente au concours de facteur et entre officiellement dans l'administration des Postes le 12 juillet 1867. Neuf ans plus tard, il est muté à Hauterives pour la tournée de Tersanne: 43 kilomètres à parcourir à pied chaque jour (WHAAAAT!!!) sur un terrain accidenté. Un pays de ruisseaux, de rivières et de vallons.

Or, en avril 1879, lors d'une de ses tournées postales dans la campagne drômoise, il bute sur une pierre dont il trouve la forme tellement étrange qu'il décide de la ramener avec lui. Il l'appellera "la pierre d'achoppement" et l'incorporera à la construction de son Palais Idéal plus tard...

Joseph Ferdinand Cheval, dit "le facteur Cheval"...

Joseph Ferdinand Cheval, dit "le facteur Cheval"...

A partir de là, chaque jour après sa tournée, il revient sur ses pas, accompagné de sa fidèle brouette, pour ramasser les pierres mises de côté durant ses longues marches de facteur. Il consacre tout son temps libre, de jour comme de nuit, à son Palais. Au village, il est considéré comme "un pauvre fou qui remplit son jardin de pierres". Petit à petit, il va acquérir les parcelles voisines afin de donner vie à son rêve.

 

Il a ainsi rassemblé toutes les pierres qu'il ramenait de ses "excursions", les a cimenté ensemble pour ainsi réaliser l'édifice. Ce qui signifie, en gros, qu'il n'a utilisé que des matériaux offerts par la nature, sa seule dépense étant réservée à la chaux et au ciment...

Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...
Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...

Sur la terrasse du Palais Idéal... Sur la photo ci-dessus, je touche de ma main gauche la fameuse "pierre d'achoppement" (un peu jaune) , celle qui a fait tomber le facteur Cheval...

La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...
La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...
La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...
La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...
La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...
La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...

La façade est du Palais Idéal, première à avoir été construite... Sur la photo ci-dessus, les trois géants César, Archimède et Vercingétorix...

Moqué par les uns, critiqué par les autres de son vivant, Joseph Ferdinand Cheval consacre 33 ans, 10 000 journées, 93 000 heures à la construction de son Palais, sur lequel il grave "Travail d'un seul homme". Il achève son palais à l'âge de 76 ans!!!

Façade sud...
Façade sud...

Façade sud...

Façade ouest...
Façade ouest...
Façade ouest...
Façade ouest...
Façade ouest...

Façade ouest...

Ce monument est classé aux Monuments Historiques depuis 1969. N'hésitez-pas à aller le voir, ça en vaut vraiment le détour! J'ai adoré visiter ce lieu qui fait la part belle à l'imaginaire, avec ses petits passages secrets, ses sculptures d'oiseaux exotiques, ses citations gravées par le facteur Cheval lui-même... Un endroit magique, assurément!

 

Avant de quitter Hauterives, nous nous sommes un peu baladés et avons trouvé un arbre gigantesque dans le jardin du château. Ce cèdre du Liban absolument incroyable m'a rappelé les Sequoias que j'ai eu l'occasion de voir à deux reprises en Californie. Je vous mets des photos pour clore cet article.

 

A bientôt!!!

 

Visite du Palais Idéal du facteur Cheval dans la Drôme...
Visite du Palais Idéal du facteur Cheval dans la Drôme...