Virée en Ecosse! (jour 3)

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Suite et fin de notre séjour en Ecosse! Après notre virée d'une journée dans les Highlands, nous avons à nouveau passé une journée entière dans la capitale écossaise, et pas des moindres puisqu'on y a encore visité pleins de choses!

Et ce jour-là, il faisait un soleil radieux, c'était trop agréable! D'ailleurs, sur les trois jours que nous avons passé dans ce pays, on n'a pas eu une seule goutte de pluie et on a même eu des journées plutôt ensoleillées! On a eu de la chance!

Bref, pour ce troisième et dernier jour, nous avons décidé d'aller visiter le Palais de Holyrood (Holyrood Palace), la demeure officielle de la reine d'Angleterre en Ecosse. Il se situe tout en bas du Royal Mile, à l'opposé du Château d'Edimbourg (qui se trouve en haut du Royal Mile).

Petit rappel, le Royal Mile est une rue qui commence au Château d'Edimbourg et qui descend en pente douce jusqu'au palais de la reine, Holyrood Palace. Comme son nom l'indique, elle fait un mile écossais (environ 1.8 kilomètres) et forme l'artère principale du vieux quartier de la capitale.

Mais pour revenir à ce palais, il a été construit entre 1671 et 1678 et a servi, pendant des années, de résidence principale des rois et reines d'Ecosse, depuis le 17ème siècle. Dorénavant, il se visite, sauf lorsque des membres de la famille royale y résident. D'ailleurs, la reine Elizabeth y séjourne au début de chaque été pendant une semaine pour honorer des engagements officiels dans la capitale écossaise.

Mais voyez plutôt les photos...

Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...
Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...

Visite d'Holyrood Palace et de ses jardins...

Après la visite de ce château, nous avons remonté le Royal Mile et nous nous sommes arrêtés à la cathédrale Saint-Gilles (Saint-Giles Cathedral), qui se trouve pile sur cette rue. Il a été construit au 12ème siècle et est considéré comme l'église-mère du presbytérianisme, qui est une forme du protestantisme liée à l'Ecosse et à l'Irlande du Nord (à ne surtout pas confondre avec l'anglicanisme, qui est la religion officielle de l'Angleterre). J'avais déjà visité cet édifice en 2014, et ça a été un réel plaisir d'y retourner.

Et en plus, nous avons eu la chance d'assister à une mini-messe d'environ une demie-heure. Le prêtre a lu une petite partie des Evangiles, dans la Bible, et a expliqué la signification de ce passage. J'étais ravie. Entendre parler de Jésus est toujours émouvant pour moi. Je suis chrétienne protestante et, pour moi, il s'agit de la plus belle religion du monde...

Voici les photos de cette magnifique cathédrale...

Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...
Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...

Cathédrale Saint-Gilles, sur le Royal Mile...

Après la visite de cet édifice religieux, nous avons visité le "Real Mary King's Close", toujours sur le Royal Mile... Mais avant de décrire cette attraction, il faut que je vous explique ce qu'est un "Close", à Edimbourg. Il s'agit, en fait, d'une petite allée partiellement couverte qui part perpendiculairement du Royal Mile et qui débouche généralement sur une petite cour intérieure. Moi qui suis lyonnaise, je peux vous dire que ça ressemble à s'y méprendre à des traboules...

Voici les photos de deux "spécimens" pour vous donner une idée de ce que c'est...

Deux des nombreux "Close" qui jalonnent le Royal Mile à Edimbourg...
Deux des nombreux "Close" qui jalonnent le Royal Mile à Edimbourg...

Deux des nombreux "Close" qui jalonnent le Royal Mile à Edimbourg...

Il y en a une multitude qui jalonnent le Royal Mile et ces "closes", ou passages, portent tous des noms différents...

Or, s'ils sont, pour la plupart, encore à l'air libre (comme à l'époque médiévale d'Edimbourg), il y en a notamment un qui a été emmuré et qui est devenu, de ce fait, un souterrain hanté... Il s'agit du "Real Mary King's Close", que nous avons visité...

Ce passage a été enterré lors de la construction du bâtiment qui se trouve être, aujourd'hui, l'Hôtel de Ville (fin 18ème siècle), et qui a donc été construit juste au-dessus de ce fameux "Close". Pendant des centaines d'années, le Mary King's Close a été laissé à l'abandon, mais a été réouvert en 2003 en tant qu'attraction touristique.

Au programme de la visite, un guide costumé (le notre était déguisé en riche commerçant du 17ème siècle) qui nous emmène sur le Mary King's Close itself (of course!), mais aussi dans les maisons (ou plutôt les appartements) qui bordaient ce fameux passage. Le tout dans la pénombre et en nous racontant les sombres histoires de la capitale écossaise aux temps médiévaux: meurtres, exécutions sur la place publique, fantômes, épidémies de peste (avec description quasi-médicale des symptômes, miam!)... ambiance!!!

Ce qui m'a le plus marqué pendant cette visite, c'est la pièce où se trouvait une montagne de peluches... Rien à voir avec l'Edimbourg médiéval! Le guide nous a alors expliqué qu'il y a quelques années de cela, une médium japonaise est venue visiter le Mary King's Close, pour voir s'il y avait effectivement des fantômes, comme les rumeurs le disaient. En arrivant sur le pas de la porte, cette médium a ressenti une immense douleur émanant de cette pièce. Elle a alors établi le contact avec le fantôme d'une petite fille (surnommée Annie depuis) qui avait perdu ses parents pendant la dernière épidémie de peste qui a ravagé la capitale écossaise en 1644! La médium a alors demandé à son assistant d'aller acheter une poupée et, apparemment, le fantôme de la petite fille fut ravi et apaisé lorsque la poupée arriva dans la pièce. Depuis ce moment, beaucoup de touristes qui viennent visiter le "Close" laissent une peluche pour Annie, d'où la montagne de peluches et de poupées...

Je n'avais pas le droit de prendre des photos pendant la visite, donc je n'ai pas grand-chose à vous montrer, si ce n'est la photo officielle de l'attraction, prise à la fin de la visite sur le Mary King's Close itself... Pour voir plus de photos, n'hésitez-pas à aller sur leur site internet!

 

Sur le Mary King's Close...

Sur le Mary King's Close...

Après ces deux visites (Holyrood Palace et le Mary King's Close), on a mangé un hotdog sur un banc et on s'est beaucoup baladés. On s'est aussi arrêtés pour boire une bière dans les jardins de Prince's Street, avec vue sur le Château d'Edimbourg... Il faisait très beau et on était bien... J'essayais de vraiment m'imprégner de la ville une dernière fois car je savais que je rentrais en France le lendemain et je ne savais pas quand j'allais revenir...

Voici quelques photos de nos "déambulations" de la journée...

Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)

Et enfin, nous avons terminé notre dernière journée édimbourgeoise par une visite guidée complètement loufoque et humoristique du Royal Mile et de quelques "closes". Lorsque j'avais été à Edimbourg en 2014, j'avais découvert le Cadies and Witchery Tours, une société qui organise des visites d'une heure dans le Vieux Edimbourg. Leur boutique se trouve d'ailleurs à deux pas du château d'Edimbourg, dans Victoria Street. A l'époque, j'avais fait la visite de 21 heures, dont le guide n'était autre qu'un monsieur déguisé en vampire. Un acolyte à lui, déguisé lui aussi en moine-fantôme, faisait irruption dans le groupe, à différents moments de la visite, en hurlant. Ce qui fait que tout le monde dans le groupe hurlait aussi. D'autant qu'il faisait nuit, qu'on traînait dans des ruelles obscures et que le "guide" nous parlait d'histoires de fantômes et de sorcières, alors ça faisait vraiment flipper!

Voici d'ailleurs une photo que j'avais prise à l'époque...

Virée en Ecosse! (jour 3)

J'ai voulu refaire la même visite lors de ce séjour-ci, mais la visite de 21h ce soir-là était annulée à cause d'un feu d'artifice qui allait être tiré depuis le château d'Edimbourg. Mais il y avait celle de 19h qui restait. Ce n'était pas avec un vampire, mais avec un monsieur déguisé en aristocrate du 19ème siècle. Et pareil que l'autre fois, un acolyte à lui déguisé et faisant irruption dans le groupe. Mais cette visite était plus "historique". Ils parlaient plus de l'histoire d'Edimbourg, de façon complètement dingue (fous rires garantis), alors que celle que j'avais faite en 2014 était plus axée sur les fantômes et les sorcières.

Bref, on a bien ri car, en plus, ils prenaient des gens du groupe de touristes pour faire des "démonstrations", comme vous pouvez voir sur les photos ci-dessous...

Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)
Virée en Ecosse! (jour 3)

Voilà donc pour notre dernière journée en Ecosse. Le lendemain matin, nous avons pris un bus Airlink dans le centre, qui nous a mené jusqu'à l'aéroport. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j'étais triste de devoir partir... J'adore littérralement l'Ecosse, j'y suis allée trois fois maintenant et j'aimerais encore y aller. Avec mon chéri, on s'est dit qu'on y retournerait un jour, peut-être dans 10 ou 15 ans, et qu'on se concentrerait plus sur les Highlands et l'Ile de Skye...

 

GOODBYE SCOTLAND, TILL NEXT TIME!!!

Commenter cet article