Une après-midi sur la route du Tour de France...

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello tout le monde!

J'espère que vous allez toutes et tous bien! Petit retour sur ma journée du 16 juillet dernier. J'avoue que cette journée a vraiment été super! On a vu le Tour de France passer, on a visité le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives et on est allés se faire un bon Flunch à Givors sur la route du retour. Soit dit en passant, j'aime bien Flunch. Evidemment, ce n'est pas du Paul Bocuse, hein, mais le rapport qualité-prix est tout à fait correct. Bref, je pense qu'il faut savoir rester simple dans la vie, et avoir des plaisirs simples également.

Mais mon article d'aujourd'hui sera consacré à cette compétition sportive mythique que j'aime tellement depuis de nombreuses années, j'ai nommé le Tour de France! Comme je l'expliquais dans un précédent article, c'est à la fin du Tour 2003 que j'ai vraiment commencé à m'intéresser à cette épreuve sportive annuelle. Je vous expliquais aussi que j'admire beaucoup le cycliste français Thomas Voeckler.

D'ailleurs, pour la petite histoire, j'ai essayé DEUX FOIS d'avoir un autographe de Thomas Voeckler! La première fois, c'est lors d'une arrivée du Tour à Lyon en 2013. C'était un samedi et après le travail (je travaillais en tant que télé-enquêtrice à l'institut de sondages SOFRES à l'époque), je m'étais rendue sur la ligne d'arrivée à Gerland, accompagnée de deux collègues. Lorsque le peloton est arrivé, je me suis vite rendue compte de mon erreur. Car les cyclistes filaient vite vers leurs cars respectifs. C'est ainsi que j'ai aperçu Thomas qui s'est rapidement dirigé plus loin le car vert de la Team Europcar. Je me suis donc frayée un chemin à travers la foule vers le car garé environ 300-400 mètres plus loin. Je suis finalement arrivée en vue du car, juste pour voir Thomas monter dans celui-ci. Il n'allait plus en ressortir. La rage!!! Et pourtant, j'ai bien fait le pied de grue devant pendant un long moment. J'ai d'ailleurs réussi à obtenir un autographe de Jean-René Bernaudeau et filmer une interview de Pierre Rolland... C'était pas mal, mais ce n'était pas exactement ce que j'étais venue chercher...

En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...
En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...

En attendant le peloton sur la petite commune iséroise de Primarette le samedi 16 juillet 2016, pour la 14ème étape entre Montélimar et Villars-les-Dombes... On a fait la connaissance d'Yvan et Jacqueline, très sympathiques... On a parlé voyages avec eux, Yvan ayant été en Guadeloupe et en Suède... Comme quoi, on peut faire de belles rencontres sur les routes du Tour...

Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...
Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...

Pendant qu'on attendait le peloton, Christian Prudhomme et Laurent Gerra sont venus manger dans le restaurant juste derrière nous, l'Auberge Gourmande à Primarette. J'aurais voulu prendre des photos d'un peu plus près, mais ils sont sortis du resto juste au moment où les quatre échappés de l'étape arrivaient. Il a donc fallu faire un choix... Tant pis, une prochaine fois peut-être...

La seconde fois que j'ai tenté d'avoir un autographe de Thomas Voeckler, c'était l'année suivante, en 2014, lors de l'arrivée du Tour à Saint-Etienne pour la 12ème étape. Cette fois-ci, j'avais bien calculé mon coup et je n'étais pas restée sur la ligne d'arrivée, je me suis donc postée au car de la Team Europcar directement. Il faisait très beau et très chaud ce jour-là. J'ai attendu un très long moment devant le car, puis les cyclistes sont arrivés. J'ai vu Thomas arriver au car, visage fermé, il devait être épuisé. Il venait de faire plus de 180 km sous une chaleur écrasante. Il ne s'est pas attardé: il a posé son vélo et il est monté direct dans le car. Je ne suis pas trop du genre à interpeller, je n'aime pas déranger. J'étais donc très, très, très déçue... Mais bon, "c'est le jeu, ma pauvre Lucette!". Après ces deux expériences décevantes, j'ai décidé que je ne courrais plus après les autographes, que je ne me prendrai plus la tête à l'avenir et que je profiterai du Tour comme je pourrai...

 

Néanmoins, si tu lis cet article un jour, Thomas, pense à moi hi, hi, hi!!!

 

En tout cas, pour revenir à cette journée du 16 juillet dernier, nous sommes arrivés vers 11h30 sur la route qu'allait emprunter le peloton en sens inverse. Nous pouvions encore circuler sur cette route, elle allait être bouclée vers midi. Nous avons fait quelques kilomètres pour trouver une bonne place et nous sommes arrivés sur ce rond-point sur la très petite commune de Primarette en Isère.

Nous nous sommes arrêtés sur le parking d'un petit restaurant appelé l'Auberge Gourmande où devaient manger Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, et l'imitateur Laurent Gerra quelques heures plus tard, mais ça, nous ne le savions pas encore! Bref, nous avons mangé nos sandwichs et, environ une heure après, la caravane du Tour arrivait... Voici quelques photos...

 

 

J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!
J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!

J'aime bien regarder les véhicules de la Caravane du Tour, qui sont souvent très originaux!!!

Après le passage de la Caravane, une longue attente d'environ 1h30 nous attendait avant que les premiers échappés (au nombre de quatre ce jour-là) n'arrivent vers nous. Nous étions situés à la moitié de l'étape, à peu près. Nous avons fait la connaissance d'Yvan et sa mère Jacqueline, qui habitaient à 800 mètres du rond-point où nous nous trouvions. Notre conversation a vite tourné autour des voyages, l'un de nos sujets de conversation préférés. C'est ça, la beauté du Tour: les jolies rencontres fortuites que l'on fait sur le bord de la route...

Au bout d'environ 1h30, donc, les quatre échappés sont enfin arrivés... Voici quelques photos...

 

Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...
Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...
Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...

Les quatre échappés du jour: Jérémy Roy (FDJ), Martin Elmiger (IAM), Alex Howes (Cannondale), Cesare Benedetti (Bora-Argon)...

Et enfin, après trois ou quatre minutes d'attente supplémentaires, le peloton!!! A la vitesse où ils allaient, j'étais contente d'avoir ce superbe appareil photo reflex (offert par mon chéri, il me gâte!) avec le "mode rafale". J'ai donc littéralement "mitraillé" les coureurs avec mon Nikon 3100!

Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...
Une après-midi sur la route du Tour de France...

Et voilà, trois heures d'attente pour 30 secondes de bonheur, le Tour se mérite! Mais c'était génial, on n'a absolument pas regretté d'avoir fait le sacrifice de quelques heures, avec mon chéri! On compte faire ça chaque année, aller voir le Tour quand il passe dans la région et en profiter pour visiter un monument à proximité. Cette année, ç'aura été le Palais Idéal du Facteur Cheval. J'ai d'ailleurs rédigé un article sur cette visite, je vous mets le lien, n'hésitez-pas à cliquer dessus, ça vaut le détour!

 

http://coccinelle-de-la-beaute.over-blog.com/2016/07/visite-du-palais-ideal-du-facteur-cheval-dans-la-drome.html

 

Et vous, avez-vous déjà été voir le Tour de France et où?

Publié dans Lifestyle

Commenter cet article