J'ai eu mon permis de conduire!!!

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello les Coccinettes!

 

Mon histoire avec le permis de conduire est quelque peu tumulteuse et s'étale sur des années. Car la conduite ne m'a jamais vraiment attiré, même encore maintenant que je l'ai (enfin!) eu, et du premier coup, s'il vous plaît!

Tout a commencé il y a quelques années, lorsque j'avais 18 ans. Je m'étais inscrite à une auto-école de Villeurbanne (banlieue lyonnaise) ou j'habitais avec mes parents. J'avais passé mon code (que j'avais eu) et j'avais même terminé mon forfait de 20 heures de conduite. Mais après cela, j'ai tout abandonné. Manque de motivation et d'envie. Qu'est-ce qu'on peut être bête à 18 ans! Bref, mes parents n'étaient pas ravis du tout puisque c'était eux qui payaient. Du coup, je leur ai remboursé la moitié de ce qu'ils avaient versé avec ma première paye de mon premier job d'été (vendeuse dans le château de la Belle au Bois Dormant à Disneyland Paris, ça le fait, hein?).

J'ai eu mon permis de conduire!!!

Puis, j'ai abandonné l'idée de le passer un jour pendant des années. Habitant à Lyon, je n'en avais pas besoin puisque les transports en commun étaient là! Je prenais les bus, trams ou  métros pour aller au travail. Et pour ce qui est de faire mes courses, j'avais toujours un petit supermarché dans le coin, ou je pouvais très facilement me rendre à pied.

Puis j'ai rencontré Julien, mon chéri. C'était en 2014 et j'avais 31 ans. On est vite tombés amoureux l'un de l'autre (c'est choupi, nan?). Le problème, c'est que Julien n'est pas lyonnais, mais bel et bien stéphanois et plus précisément forézien. Cela veut dire qu'il habite dans une petite ville de la plaine du Forez, pas du tout comme Lyon, vous l'aurez compris! Pendant un an, on ne se voyait que les week-ends, lui continuant à vivre dans sa campagne et moi dans la capitale des Gaules. Je venais chez lui un coup et il venait me voir la semaine suivante. Lorsque c'était moi qui venait sur la région stéphanoise, je sortais du boulot le samedi à 15h, je courais jusqu'à la gare de la Part-Dieu et je prenais le premier train pour Saint-Etienne Chateaucreux. Cela me faisait arriver dans la cité stéphanoise vers 17h. Julien venait me récupérer en voiture et je repartais le lendemain soir pour Lyon car je travaillais le lundi. C'était un rythme terrible et au bout d'un an, j'ai dit STOOOOOP!

Je lui ai dit que soit il venait vivre à Lyon, soit je venais habiter avec lui, mais je ne voulais plus faire ces aller-retours sans arrêt!

Julien et moi... Venir vivre avec lui a été la meilleure décision que j'ai prise dans ma vie! Même si ça m'a demandé de devoir passer ce satané permis de conduire lol!

Julien et moi... Venir vivre avec lui a été la meilleure décision que j'ai prise dans ma vie! Même si ça m'a demandé de devoir passer ce satané permis de conduire lol!

Vous l'aurez compris, on a décidé que ce serait moi qui viendrait. Tout simplement parceque Julien est kiné en libéral, qu'il a mis des années à constituer sa clientèle et qu'il venait d'acheter son appart. Alors que je n'avais aucun engagement de ce type à Lyon. Je suis donc venue vivre avec lui à Saint-Just Saint-Rambert (petite ville de 14000 habitants dans la campagne forézienne) en début d'année 2015.

Les débuts ont été difficiles car j'ai cherché du travail pendant 4 mois sans rien trouver. Pour quelqu'un comme moi qui avait toujours travaillé, c'était dur! Et puis je vous laisse imaginer ce que c'est que de vivre à la campagne sans voiture! D'autant que j'ai raté deux chouettes opportunités de travail car je n'avais pas de voiture, justement. La première, c'était vendeuse à Décathlon au rayon running. Moi qui adore courir, en faire mon job aurait été génial! Mais ce Décathlon se trouve à Villars, une ville limitrophe de Saint-Etienne, et qui est inaccessible depuis Saint-Just Saint-Rambert sans voiture. Et la deuxième, c'était formatrice d'anglais (je suis américaine) dans des entreprises. Mais là aussi, il fallait le permis! Autant vous dire que j'étais dégoutée car ces deux boulots m'auraient bien plu!

A cette période, donc, je me suis inscrite dans une auto-école à 10 min à pied de chez nous. Il s'agit de l'auto-école AERS (Auto-Ecole Raymond Sanchez). Elle est tenue par un couple plus âgé absolument charmant, Marie et Raymond Sanchez. C'est le genre de personnes qu'on aimerait avoir comme papy et mamie! Ils ont ouvert leur auto-école en 1979 et ont même appris à conduire à la maman de mon chéri, à l'époque!

L'Auto-Ecole Raymond Sanchez (AERS) à Saint-Just Saint-Rambert...

L'Auto-Ecole Raymond Sanchez (AERS) à Saint-Just Saint-Rambert...

Avec Clotilde, ma monitrice auto-école...

Avec Clotilde, ma monitrice auto-école...

Je me suis donc inscrite dans cette auto-école en mars 2015, je crois. Et j'ai passé mon examen du code de la route le 1er septembre 2015, que j'ai réussi du premier coup! J'ai mis un peu de temps pour passer cet exam car entre-temps, j'avais trouvé du travail dans une parfumerie à Andrézieux-Bouthéon et je travaillais pas mal. Donc je révisais le code chez moi, sur un site internet spécialisé appelé "Prépacode". J'avoue que je n'avais pas trop envie de me retrouver dans une salle remplie de jeunes jouvenceaux et jouvencelles, à faire du code, à l'auto-école. Ce n'est pas que j'avais honte, mais bon!

J'ai donc eu mon code! J'étais contente! J'ai donc pris mes premières leçons de conduite avec une super monitrice qui s'appelle Clotilde. C'est grâce à elle si j'ai mon permis de conduire aujourd'hui, et en plus si je l'ai eu du premier coup! J'ai occasionnellement conduit avec les autres moniteurs, mais c'est surtout avec elle que j'étais. Elle est très patiente, très pédagogue et elle a un bon petit sens de l'humour qui fait qu'elle me faisait bien rire parfois. De plus, elle a du caractère! Je me souviens une fois, il y avait une camionette qui nous collait vraiment beaucoup lors d'une leçon. Elle n'a pas apprécié (d'autant que ça me stressait un peu!) et m'a dit calmement de lâcher les pédales. Du coup, c'est elle qui les a pris, elle a pilé deux ou trois coups rapidement pour que les feux stop s'allument derrière et elle a fait des grands gestes au conducteur de cette camionette, lui signifiant qu'il devait prendre ses distances. Il a compris et ne m'a plus collé. A la suite de ça, elle m'a donné le leçon suivante: qu'il ne faut jamais, jamais, jamais laisser les autres usagers de la route nous mettre la pression quand on conduit, du moment ou on fait ce qu'il faut et ou on respecte les règles du code de la route. Bref, c'est vraiment une monitrice exceptionnelle, un grand merci à elle! 

Du coup, mes leçons se sont terminées et j'ai demandé une date pour mon exam du permis de conduire. Elle est finalement tombée: le 22 mars 2015! Aïe, aïe, aïe, le jour tant redouté arrivait enfin!

J'ai eu mon permis de conduire!!!

Bizarrement, je n'étais pas trop stressée ce jour-là, enfin, jusqu'à ce que je monte dans la voiture avec l'inspectrice à côté de moi, sur le siège passager, et Clotilde derrière. J'étais trop contente que ce soit elle qui nous accompagne, moi et les trois autes jeunes qui passaient leur permis aussi!

Je l'ai passé à la sous-préfecture de la Loire, j'ai nommé Montbrison. Cet examen s'est plutôt bien passé, sauf une grosse faute de ma part. En arrivant sur un rond-point, j'ai ralenti et j'ai voulu passer ma première. Au lieu de cela, j'ai commencé à passer ma troisième (erreur que je ne faisait jamais, jamais, jamais en leçon!). J'ai donc calé alors que j'étais déjà légèrement engagée sur l'anneau du rond-point! Panique à bord! Fort heureusement, il n'y avait pas d'autres voitures et l'inspectrice m'a dit de redémarrer, tout simplement. Sinon, je me suis plantée sur ma manoeuvre aussi. L'inspectrice me demande de me garer en bataille arrière. J'essaie une première fois et je me loupe. Le trait est complètement dessous la voiture et je chevauche deux places! lol Du coup, je lui demande si je peux recommencer et elle me dit oui, de faire comme si c'était ma voiture et comme si elle et Clotilde n'étaient pas là. Inutile de vous dire que j'ai pensé très fort que si c'était vraiment ma voiture et si elles n'étaient pas là, je n'aurais pas fait un bataille arrière et je serais allée me garer autre part !

Du coup, je retente et... je rate une deuxième fois! Aïe aïe aïe! Du coup, l'inspectrice me dit qu'on ne va tout de même pas passer 20 minutes à faire cette manoeuvre! Oups! Et du coup, on passe aux vérifs intérieures et extérieures de la voiture. J'ai bien répondu aux trois questions (j'avais révisé pendant des heures le dimanche précédent)! Sinon, je n'ai loupé aucune priorité à droite, j'ai bien fait mes contrôles rétros, etc...

Bref, deux jours après, j'apprends que je l'ai eu! A ras les paquerettes car j'ai eu 22 points sur 31! Et il ne faut pas avoir moins de 21 points, je crois! C'était donc tout juste, mais je m'en fiche car je l'ai eu et c'est le plus important!

Voilà, j'ai donc enfin passé et réussi mon examen du permis de conduire à 33 ans! Y a pas d'âge, hein! Je compte m'acheter une petite voiture d'occaz dans quelques temps, quand j'aurais un peu économisé. Pour l'instant, je travaille sur Saint-Etienne, mais je peux y aller en car, donc ça va. Je ne suis pas pressée.

 

Et vous, c'était comment votre exam du permis de conduire?

 

Publié dans Lifestyle

Commenter cet article

Alice 26/07/2016 13:04

Avec de la patience, on arrive à tout.... bravo ma grande

coccinelle-de-la-beaute 26/07/2016 18:25

Merci Mamounette! <3

Clotilde 27/04/2016 08:50

Merci Helen.......Bonne continuation!!!!!
Clotilde

coccinelle-de-la-beaute 27/04/2016 10:03

De rien, Clotilde. Tu as été patiente avec moi, moi qui n'étais pas très motivée pour le passer, ce permis de conduire! A bientôt! Kiss!

Don 24/04/2016 20:45

Very nice article. Maybe you should be a journalist, Helen!!!

coccinelle-de-la-beaute 25/04/2016 08:35

Maybe I should! Thanks Dad! XO XO

asciena 03/04/2016 17:50

Le code c'est le plus facile à avoir, moi j'ai galéré pour la conduite (mais j'étais maudite aussi lol)
La meuf m'avais inscrit sans me le dire et évidemment j'étais en voyage scolaire ce jour là entre temps elle avais démissionné donc elle jamais pu me prévenir du coup l'auto école à appelé en panique pour savoir pourquoi j'étais absente ... alala
Bref j'ai le permis depuis 7 ans maintenant et si je devais le repasser je me suiciderais je crois xd

coccinelle-de-la-beaute 03/04/2016 18:28

Aïe, j'ai l'impression que tu n'as pas été dans une auto-école très sérieuse! Il y en a plus qu'on pourrait le croire. De ce côté-là, j'ai eu de la chance car mon auto-école à Saint-Just Saint-Rambert (AERS) est archi-sérieuse. Les gérants et les moniteurs sont tops!
Sinon, moi aussi, je pense que je me suiciderais si je devais le repasser, c'est l'horreur de passer son permis, c'est vraiment une corvée! lol