I love running!

Publié le par coccinelle-de-la-beaute

Hello tout le monde!

 

Quand j'étais au collège et au lycée, j'étais assez nullissime en sport, à tel point que j'étais toujours choisie en dernier lorsque des équipes devaient être constituées (vous vous souvenez sans doute des fameux chefs d'équipe désignés par les profs!). Bref, toujours des moments traumatisants pour moi!

Je me souviens que je détestais particulièrement la gymnastique (faire des figures debout sur une poutre, une torture!), la natation (j'étais un peu complexée) et surtout, l'endurance!

Ah, les fameux cours d'endurance! Je ne comprenais pas à quoi ça servait de faire des tours et des tours de stade plus ou moins vite et plus ou moins longtemps... Bien sûr, les profs ne nous expliquaient pas que c'était pour avoir un meilleur souffle et donc un meilleur coeur, des muscles plus forts, une meilleure santé, etc... Nan, ils nous présentaient les cours d'EPS comme une corvée ineluctable, sans nous expliquer le pourquoi du comment! Pendant les cours d'endurance, donc, je n'arrivais pas à courir 500 mètres sans m'arrêter, le souffle coupé. Les autres se moquaient de moi, ce qui n'arrangeait pas mon appréciation de ces cours...

Beaucoup d'années après, et plus précisément en 2013, après mon divorce, j'ai décidé de me mettre à la course à pied pour affiner ma silhouette et développer ma masse musculaire. En effet, pendant mes deux ans de mariage qui n'ont pas été particulièrement heureux, j'avais pris beaucoup de poids et il fallait que je fasse quelque chose. Je suis donc allée dans un magasin Go Sport et j'ai acheté une paire de baskets pour courir. C'était une paire de Nike Dual Fusion à environ 80 euros. Ma première paire de runnings!

J'y suis allée progressivement, one step at a time. J'ai commencé sur tapis de course pendant un certain temps pour m'habituer, puis j'ai enchaîné avec quelques séances au Parc de la Tête d'Or à Lyon (j'habitais pas loin). Le tour du parc fait presque 4 km et il y avait des fois ou j'avais beaucoup de mal à le finir! A cette époque, je courais encore à l'instinct et au feeling: je n'avais pas encore de montre GPS/cardiofréquencemètre et je ne décortiquais pas encore de plans d'entraînement.

 

Petite séance running à Rochetaillée dans la Loire!
Petite séance running à Rochetaillée dans la Loire!
Petite séance running à Rochetaillée dans la Loire!
Petite séance running à Rochetaillée dans la Loire!

Petite séance running à Rochetaillée dans la Loire!

Au fur et à mesure, je sentais que je progressais. Et grâce au sport et à la prise des produits nutritionnels Herbalife (j'en parlerai dans un prochain article), j'ai perdu 15 kg en un an!

C'est à cette période que j'ai rencontré Julien, mon chéri. Il court aussi et a d'ailleurs fait le 10 km du "Run in Lyon" 2014 et l'a bouclé en environ 51 minutes, je suis tellement fière de lui! Et comme il est masseur-kinésithérapeute, il a pu me donner des conseils sur la façon de m'étirer ou sur la façon de faire du renforcement musculaire notamment. Grâce à lui, je peux maintenant nommer les principaux muscles des jambes. Et j'ai la chance de me faire masser les jambes par lui chaque veille de course! Il m'a beaucoup apporté sur le plan sportif!

I love running!
I love running!

Je me suis progressivement équipée d'une montre GPS/cardiofréquencemètre (cadeau de mon chéri), d'une nouvelle paire de running que j'adore, des Boost Response d'Adidas roses, t-shirts techniques... Je décortique maintenant des plans d'entraînements trouvés dans des magazines de running (je suis d'ailleurs abonnée à la revue "Runner's World") ou dans des livres (ma Bible de la course à pied, c'est le livre "Le guide du running" de la championne marathonienne Paula Radcliffe).

Mais ma plus grande fierté, c'est que je participe maintenant à des courses à pied organisées! En avril dernier, j'ai participé à "La Marcellinoise", course à pied qui a lieu chaque année à St Marcellin en Forez dans la Loire. J'ai couru le parcours de 6,5 km en 39 minutes...

"La Marcellinoise"
"La Marcellinoise"
"La Marcellinoise"
"La Marcellinoise"
"La Marcellinoise"

"La Marcellinoise"

Puis en mai dernier, je me suis alignée sur le 5 km de la course "Courir pour Elles" organisée chaque année au parc de Lacroix Laval en périphérie de Lyon et uniquement réservée aux femmes... J'aime beaucoup cette course, elle très conviviale et bon enfant. Et les recettes sont reversées à la recherche contre les cancers féminins... J'ai couru cette course avec la maman de mon chéri qui, elle aussi, court occasionellement...

La course "Courir pour Elles"
La course "Courir pour Elles"
La course "Courir pour Elles"
La course "Courir pour Elles"
La course "Courir pour Elles"
La course "Courir pour Elles"

La course "Courir pour Elles"

Et enfin, le 11 novembre dernier, j'ai participé à ma dernière course de l'année, le 10,6 km de la course "Les Lieues Foréziennes" à Bonson dans la Loire. J'appréhendais un peu car je n'avais jamais couru sur une si grande distance, même en entraînement! Et bien, je suis fière de ma performance, j'ai bouclé le parcours en 1h10, ce qui signifie que j'ai couru à une vitesse de 9.6 km/heure, ce qui est honorable... Je ne me suis pas arrêtée une seule fois et j'aurais pu courir un peu plus, j'étais en forme!

I love running!
I love running!
I love running!
I love running!
I love running!
I love running!

Courir est devenu un mode de vie pour moi, à tel point que je suis malheureuse lorsque je ne peux pas courir pendant trois ou quatre jours d'affilée! Courir procure un bien-être incomparable (merci les endorphines!), permet de réduire les risques de cancer, de diabète, de maladies cardio-vasculaires et de surpoids ou d'obésité... Il y a des fois ou je me demande comment j'ai fait pour ne pas courir pendant toutes ces années...

Mes objectifs? Un ou deux parcours de 10 km au printemps 2016 et peut-être un semi-marathon fin 2016... On verra! Pour l'instant, je ne mets pas de pression, je ne veux pas gâcher la principale raison pour laquelle je cours, et qui reste le plaisir!

Quoi qu'il en soit, j'ai pris une sacrée revanche sur mes années collège/lycée. Il y a des fois ou je me dis que j'aurais voulu avoir mon niveau actuel à l'époque, mais mieux vaut tard que jamais! Je m'éclate et c'est le principal!

Si vous ne courez pas ou plus, chers lecteurs, je vous encourage vraiment à mettre vos baskets et y aller, car c'est génial! J'écrirai un article sur mes conseils aux coureurs novices dans quelques temps...

A bientôt!

 

Publié dans Sport et Nutrition

Commenter cet article